Histoire du village médiéval d’Entrevaux

Perché sur un éperon rocheux dominant la vallée du Var, le village d’Entrevaux s’enorgueillit de son passé aussi riche que tumultueux. Retour sur deux millénaires d’histoire.

Une origine gallo-romaine

Quelques années avant l’ère chrétienne, une petite cité gallo-romaine appelée Glanate était créée à proximité de l’actuel Entrevaux, en aval sur la rive droite du Var. Dès l1024px-Porte_et_citadelle_d'Entrevauxa début de la christianisation vers le Ve siècle, un évêché y fut fondé et exista jusqu’à la Révolution. Cet évêché portait le nom de Sedz. Cela veut dire « la ville du siège » en latin. En même temps, non loin et en amont se préfigure le village d’Entrevaux. Le site a connu quelques occupations qui l’ont obligé à déménager sur la rive gauche du Var d’abord, et sur l’éperon rocheux dominant le fleuve par la suite. Terre des barons de Glandevès, elle voit son sort lié au royaume de France lorsque la Provence fut rattachée à cette dernière vers la fin du XVe siècle.

Une cité fortifiée signée Vauban

Au cours du XVIIe siècle, sous le régime de Louis XIV, le célèbre ingénieur Vauban réorganisa les fortifications du village d’Entrevaux pour en faire un endroit inviolable. Ce fut prouvé durant la guerre de succession d’Espagne en 1704, car la forteresse signée Vauban résista fermement aux assauts des guerriers du Duc de Savoie.

Pendant la guerre du 1914 à 1918, la citadelle d’Entrevaux servit de prison disciplinaire pour les militaires allemands.

Un lieu chargé d’histoire

Son histoire riche a légué au village d’Entrevaux des maisons hautes et étroites, des places et fontaines, des ruelles escarpées, des escaliers raides, des casernes et des échauguettes, des ponts et des tours, une magnifique cathédrale et une citadelle restée intacte, soit un patrimoine d’une richesse exceptionnelle.

Aujourd’hui, Entrevaux est une destination privilégiée du tourisme et une étape non moins marquante de l’histoire de la France.

Leave a Reply